AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souffler le chaud et le froid - ft Cornelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
 
 
avatar
▌ÂGE : 25
▌POINTS : 15
▌MESSAGES : 37
▌ANCIENNETÉ : 09/07/2013
▌DATE DE NAISSANCE : 01/01/1993
▌CREDITS : sobad
Féminin

En savoir plus

MessageSujet: Souffler le chaud et le froid - ft Cornelia Sam 20 Juil - 6:39



Cornelia, ce prénom simplement susurrer entre ses lèvres le faisait frémir d'un désir ardent. Cela n'avait rien de charnel, seul le pouvoir l'intéressait et plus il s'en rapprochait et plus il était difficile de lui résister. Elle le hantait jusque dans ses songes, son regard, ses cheveux, la beauté de ses traits, le mal qu'elle exhalait sur chacun de ses pas. Un pur délice, une merveille. La famille Halliwell était une véritable source de divertissement et une mine intarissable de puissance. Wyatt avait été la première pierre qui bâtirait son empire, Cornelia qu'en à elle était plus que cela. Il la voyait plus qu'un simple trophée à ajouter à sa longue liste de réussites. Non, elle était autrement plus importante. Certes, rallier un autre Halliwell ne serait pas sans conséquence sur son ascension mais, il ne pouvait l'expliquer. Elle éveillait en lui un mal qui lui était encore inconnu. Une douleur qui l'oppressait au point qu'il ressente comme un vide à chaque instant. Elle était comme un délicieux poison et bien qu'elle puisse être considéré comme une faiblesse, il ne pouvait s'empêcher d'être fasciné. Elle était si différente, son côté humain ? Non. Ses pouvoirs de sorcière, le pouvoir des trois ? Non, pas seulement. Son côté maléfique, peut-être ? Il n'en était pas sûr, il ne savait pas, il ne comprenait pas et cette incompréhension attisée sa curiosité plus que sa méfiance. C'était sans doute pour cela qu'il avait pris la décision de la conquérir. Elle avait des atouts qu'aucun démons ne pouvait nier. Un physique plus que satisfaisant, bien qu'il n'égalait pas le sien, rien égalait sa beauté naturel. Des pouvoirs supérieurs à bons nombres des siens et pas seulement, elle ne se contentait pas de faire partie d'une des plus puissantes familles de sorciers, non, elle était l'une des plus puissante sorcière de sa génération.

Peu importe comment il observait la situation, elle avait plus d'atouts qu'autre chose et étrangement, l'idée qu'un autre puisse lui mettre la main dessus le mettait hors de lui. C'était d'ailleurs cette pensée qui l'avait mené jusque devant les portes du manoir. Il avait hésité, l'idée de prendre la peine de sonner lui avait effleuré l'esprit et bien qu'un sourire soit apparu sur son visage, il avait finalement opté pour la téléportation. Quel démon prenait la peine de sonner ? Enfin, une fois à l'intérieur, il promena son regard sur les lieux. Le manoir était une véritable relique, pas dans le sens vieux et usé mais plutôt comme un témoignage historique du combat entre le bien et le mal. Combien de démons avaient trouvés la mort en ce lieu ? Combien de fois les Halliwell avaient frôlé la mort ? Loin d'être inquiet, Ezéchiel se promenait tranquillement dans la pièce. Il n'en donnait pas l'air mais il se tenait aux aguets, rien ne pouvait le prendre par surprise. Sa main glissa sur le canapé, il avait observé le manoir assez longtemps pour savoir qui s'y trouver et qui ne s'y trouvait pas. Et une chose était certaine, Cornelia s'y trouvait. Sans doute était-elle à l'étage, dans sa chambre... Il l'attendrait, elle finirait bien par descendre, soit alerté par les explosions qui risquaient de survenir si on le remarquait ou bien simplement parce qu'elle sortirait tôt ou tard. Il se laissa tomber en arrière sur le canapé, prenant ses aises. Il attrapa par la même un journal qui trainait là et le temps défila sans que personne ne le remarque. Il se demandait parfois si ce n'était pas un don, être capable d'effacer totalement sa présence. Bien qu'il savait pertinemment que c'était la chasse aux démons qui avait entrainé la majorité du manoir à l'extérieur. Seule Cornelia manquait à l'appel, après tout le mal la dévorait lentement.

« - On sort à cette heure-ci jeune fille ? »

Phrase purement ironique qui avait pour seul but d'attirer son attention. Il devait être tout au plus huit, neuf heure. Ezéchiel n'avait pas pris la peine de se redresser, il avait simplement abaisser le journal qu'il avait dans les mains. Il avait une vue imprenable sur Cornelia, complètement coucher sur le canapé, jambes croisés, tout à fait à l'aise dans cette position. Un sourire étirait ses traits parfaits, il ne manquait ni d'assurance ni de courage pour pénétrer la demeure de ses ennemis alors qu'ils pouvaient rentrer à tous moments. Il marqua un temps, observant attentivement la jeune femme. Il avait l'impression que cela faisait une éternité depuis la dernière fois qu'il l'avait vu.

« - Toujours aussi ravissante ~ »

Seule point positif à cette situation, les mots qu'il prononçait avait un sens même s'il visait quelqu'un d'autre que lui. Cornelia arrivait à rivaliser de charme face à son ego surdimensionné et ça c'était en sois un exploit. Une raison de plus pour la séduire et une nouvelle ligne à ajouter à la liste de ses qualités. Le démon se décida enfin à fermer le journal qu'il tenait et à le déposer. Puis d'un geste il accompagna sa phrase d'un petit tour qu'il avait travaillé pour l'occasion. Preuve indéniable de sa maîtrise et résultat de ses entrainements incessants. L'air se refroidi soudainement, laissant apparaitre entre les doigts d'Ezéchiel une rose faîtes de glace. Bien qu'il ne saisissait pas très bien, il avait cru comprendre que ce genre de petites attentions avait des résultats. Les subtilités des relations entre homme/femme avait le don de le surprendre. Enfin, il tentait de s'y pliait au mieux pour obtenir ce qu'il désirait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Souffler le chaud et le froid - ft Cornelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les cadavres ont ils le sang chaud ou froid? [Pv avec kitase shinichi]
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» chaud-froid-chaud-froid... j'ai dis chaud. Ah bah non, j'ai tiré froid !
» Monture sang-froid et homme lézard
» Histoire attendrissante de Cornelia Otto Schutt Ti Corn une Haitiano-Allemande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Edge of Halliwell ::  :: Le salon-